En cette période de pandémie qui dure… dure… comme une 
petite éternité, où tout doit être désinfecté, lavé, aseptisé plusieurs fois par jour. Où nous sommes masqués comme de vulgaires robots; nous pouvons à tout moment virer dans l’extrême. Jusqu’au moment où la raison 
s’empare de nous, et où le moindre mal de cheveux peut 
être dû au virus du covid.

Mais hypocondrie, qu’est-ce que c’est?
L’hypocondrie est une phobie créée par l’inquiétude 
permanente d’avoir un problème de santé. Commençons par 
dire que c’est une peur naturelle. On a tous peur d’être 
malade.
Mais on peut parler d’hypocondrie lorsque cette peur 
devient irraisonnée et dure plus de 6 mois.
Elle correspond à une mauvaise interprétation de symptômes physiques 
qui créée des idées négatives, des angoisses, des  douleurs.
Le trouble physique angoisse.
L’angoisse augmente le trouble :
C’est un cercle vicieux qui peut pousser à la somatisation

La somatisation, c’est le processus (inconscient) qui 
transforme des difficultés psychologiques en troubles 
somatiques physiques: migraine, mal de ventre, 
rhumatismes, eczéma…

Comment faire?
-> Premièrement: Aller voir son médecin pour mettre de 
côté l’hypothèse d’un vrai trouble de santé.
-> Deuxièmement: Apprendre à lâcher prise avec des techniques de méditation, de relaxation, de sophrologie, ou de thérapie crânio-sacrée.
-> Troisièmement: Ressentir quand douleur arrive. Noter les 
moments où elle arrive, pour en trouver la cause
-> Quatrièmement: Apprendre à gérer la cause pour 
désamorcer la douleur / l’apparition du trouble

L’hypocondrie est aussi une maladie, ne la laissons pas s’installer.