Le bonheur ne vient pas, comme on pourrait le penser, de notre vécu, mais plutôt de la façon de ressentir ce vécu et de l’interpréter.
Être heureux, ça s’apprend. C’est avoir de la joie en soi, quelque soit la journée que vous avez passée.

Sur deux personnes qui vivent la même épreuve,
L’une peut se sentir trahie, découragée, et rester autour de son échec, en s’apitoyant sur son sort.
L’autre personne se relèvera plus forte, en ayant appris une leçon. Elle va transformer cette épreuve en élan de puissance. C’est une opportunité pour être heureux.

L’objectif étant de s’autoriser à rebondir, à lâcher prise sur les petit soucis, à rester sur l’essentiel.
Mon frère m’a dit un jour, qu’à l’échelle de l’Univers, rater le bus, se renverser de l’eau sur la chemise, se disputer avec quelqu’un, sera toujours une petite poussière dans l’infiniment grand.
N’est-ce pas vrai?

Pour être heureux, l’idéal est de supprimer:

-> Les personnes toxiques : qui vous empêchent d’être vous-même. Qui vous contrôlent et vous détruisent.
-> La timidité : pour développer les relations sociales. 
Pour se sentir aimé, partager avec les autres.
-> Le passé : surtout les remords du passé, se pardonner et pardonner aux autres tout le mauvais. Vivre dans le moment présent.
-> Dépenser dans l’agréable : Dépenser de l’argent dans des expériences de vie (voyages, sorties, soirées, massages…) plutôt que dans des objets. Ces expériences vont créer de beaux souvenirs.
-> Les excuses : Ne pas avoir assez d’argents, assez d’amis, pas de travail…
Parfois, il faut savoir s’arrêter 5 minutes et accepter ce qu’on a. Tout en faisant de notre mieux pour avoir le meilleur.

Être heureux c’est un état d’esprit…